Skip to content

A shock announcement of levels in région seme l’anxiété chez des étudiants en médecine à l’Université Laval

Les étudiants de troisième année de médecine à l’Université Laval ont reçu un choc, il ya une dizaine de jours: leur empowered leur annoncé que certains d’entre eux seraient obligés de déménager en région pour y effectuer leur externat pendant un an.

The choice, introduced by e mail on January 12, gave rise to a fort mécontentement au sein from the scholar group. “Je ne peux plus défendre les responsables de cette faculté en disant qu’ils se préoccupent de nous”, dénonce un étudiant de troisième année joint par Devoir et qui a sued l’anonymat par crainte de représailles. « The explanations for this determination are by no means communicated to us. »

Il ajoute cependant que le processus a été mis sur pause par la Faculté à la suite de l’envoi d’une petition s’opposant à la décision et signée par plus de 300 étudiants. In fact, the rule for public relations and protocol of the Université Laval, Andrée-Anne Stewart, signifies that «des moyens pour remédier à la state of affairs sont en cours de dialogue en ce second».

An important stage

Après leurs trois premières années d’études, les étudiants en médecine entament leur externat, c’est-à-dire qu’ils pratiquent dans des hôpitaux pour une période deux ans. À l’Université Laval, nearly all of college students passing ces deux années à pratiquer dans des hôpitaux de Québec, où ils changent d’établissement toutes les six semaines.

A minority of scholars apply for the built-in longitudinal externship program (ELI). This system is rolled out within the hospitals within the area for the premiere yr, like within the Gaspésie or in le Bas-du-Fleuve, and nearly all of the stage interval is rolled out in a Seoul institution. The deuxième année déroule à Québec.

This program will not be pending three widespread. « Depuis deux ans, on ne trouve cross assez de volontaires pour combler certains ELI. Ces websites risquent de fermer », point out MI Stewart, from l’Universite Laval. « La Faculté souhaite combler toutes les locations dans les milieux de levels en région pour répondre aux besoins importantes en santé dans ces milieux […] », ajoute-t-elle. A mail despatched to the scholars and obtained by Devoir point out that, parmi les villes boudées par les étudiants, figurent Baie-Comeau, Chandler, Rimouski, Rivière-du-Loup et Thetford Mines.

Afin de ne pas les laisser vacancies, I empowered her to resolve qu’un tirage au kind determinerait quels étudiants combleraient ces locations.

La Faculté souhaite combler toutes les locations dans les milieux de levels en région pour répondre aux besoins importantes en santé dans ces milieux.

« Partir en région, ça nous a toujours été présenté as une possibility, deplore l’étudiant joint par Devoir. This can be a determination that’s mentioned avec ses proches de ella et que tu as normalement beaucoup de temps pour prendre. »

L’étudiant considere que la santé mentale de sure étudiants, particulièrement pendant l’externat, peut être fragile. Dans la dernière année, deux étudiants à l’externat issus de l’Université Laval et de l’Université McGill se sont d’ailleurs raised la vie.

« I think about that j’ai une bonne santé mentale, mais je ne m’think about pas aller dans une area loin de Québec that I do not know pas, où je ne connais personne et où on me impose a demanding work schedule », déplore-t-il. « Ça peut rendre des étudiants déjà fragiles encore plus fragiles. »

Plan Adjustments

The place initially ferme of the Faculté is aujourd’hui en suspens. The preliminary e mail asserting the brand new college students invitations them to “be extra prudent within the renewal of [leur] dance [puisqu’ils pourraient être sélectionnés] pour un ELI ».

After a number of protests, the Faculté notified the scholars one week plus late that it will take aurait lieu the lendemain. « As a way to rapidly scale back the nervousness that this example generates, we advance the method […] », peut-on lire dans le couriel envoyé cette journée-là. Ce tirage precipité a toutefois été annulé, et aucune nouvelle date n’a été confirmée.

De son côté, l’Université Laval ne verify pas remark elle compte regler la situación. « Nous sommes en mode écoute et en mode answer », as indicated by MI Stewart, dimanche.

As cela est réclamé par la pétition, les étudiants souhaitent que les levels d’un an en région soient divisés en levels de six semanes et distribués à plusieurs étudiants. « I assumed that c’est une answer qui regroupe beaucoup de gens, croit l’étudiant. Faire six weeks over in area, c’est pas si pire. » Ceux et celles qui effectuent leur externat à Québec ont déjà un stage de six semaines en région prévu à leur calendrier.

L’Université Laval rétorque that « ces propositions ne tiennent pas compte du caractère distinctive de chaque milieu ELI ».

L’establishment semble vouloir poursuivre ce program de levels régionaux. « The Faculté de médecine de l’Université Laval understands deployer la system d’ELI de sort communautaire partout dans l’Est-du-Québec afin de valoriser et de promouvoir la pratique médicale hors des grands facilities et de contribuerà desservir ces populations », indicate-t-on par courriel.

The coed contacted me Devoir, pour sa half, n’a pas grand espoir que la situación change : «Je n’ai plus vraiment confianza en la Faculté. Dans ma tête, ils vont aller jusqu’au bout. »

See in video

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *