Skip to content

DOSSIER. La Corse fait face à une nice pénurie de médecins spécialisés

Plus quatre mois d’attente pour un rendez-vous chez le dermatologue, six mois pour une session chez un ORL, « Le physician ne prend plus de sufferers » … autant de conditions auxquelles vous avez most likely déjà été confronté au moins une fois si vous habitez en Corse.

Et pour trigger, certains spécialistes deviennent rares sur l’île et le peu qui reste est complet sur plusieurs mois. Dans le sud de la Corse, the president of the l’ordre des médecins de Corse-du-Sud, Jean Canarelli, described an alarming state of affairs dans sa région pour la plupart des spécialités: « In rhumatologie il manque de professionnels, in dermatologie il already a risque très vital puisqu’il va bientôt and avoir des départs à la retraite, in neurologie, le manque est récurrent depuis des années, in pneumologie et en endocrinologie également. »

Bruno Manzi, president of the Haute-Corse Division of Medication, assures that in his division or within the train, he’ll fail to resent rhumatologie, neurologie, dermatologie et chez les ORL. Il tient tout de même à préciser que si « Les cardiologues sont toujours nombreux, la mayorité a plus de 60 ans et seront bientôt à la retraite ».

In appelant les praticiens, these dires are simply verified. For a dermatologue consulter, il faut attendre juillet ou août en appelant début avril. With a purpose to filter the demand, sure specialists don’t settle for them if they’re pris through a medical physician. « Cela permet de raccourcir le délai d’attente »launch a bastiaise secretary.

Pourquoi un tel manque?

The explanations are a number of. Tout d’abord, the Corse souffre of the loi des petits names. « Lorsqu’un professionnel half à la retraite, les chiffres varient du tout au tout. Suffit qu’un ou deux spécialistes arrivent pour que la tendency s’inverse complètement »particulars Bruno Manzi.
Additionally, these dernières années les professionnels de santé sont confrontés au « creux générationnel », soit le départ à la retraite des boomers et la jeune génération peu nombreuse à trigger du numerus clausus.

« Pendant des années, la France a mis en place le numerus clausus ce qui a limité le nombre de jeunes en médecine, I rappelled the physician Canarelli. Grâce à la réforme de la Paces, le title de praticiens augmentera mais pour cela il faudra attendre 10 a 15 ans », tempère le praticien.

Mais il y aussi ces jeunes médecins souhaitent travailler en groupe, ils sont donc attirés vers des spécialités et des lieux où les praticiens sont plus nombreux. « Les nouveaux médecins veulent depart en vacances, avoir plus de temps. En s’installant avec leurs confrères, ils peuvent travailler bien et en groupe »explains Dr. Manzi.

What options?

Pour essayer de faire face à cette pénurie, many medical doctors are advisable by the ordres des médecins sur l’île.
Tout d’abord, ils estiment que el nombre de place en spécialité lors de l’internat devrait être determiné en prenant en compte les spécificités régionales et les retours du terrain. Toujours au stage de la formation, l’Ordre deems that the providers of the hospitals of Ajaccio and Bastia devraient pouvoir accueillir des validating phases ce qui permettrait à ces deux constructions de pérenniser les posts de ces jeunes praticiens.
With a purpose to perceive the manque of practitioners on the island, he recourses to the multi-sites soit des spécialistes venus du continent pour effectuer des consultations, serait une observe à développer. « Cela se fait déjà sur Folelli, a dermatologue des Bouches-du-Rhône vient une fois par mois ».

L’Agence régionale de Santé, préconises quant à elle le recours, quand cela est attainable, à la télémédecine. « If a affected person is anxious a few pores and skin downside, the subsequent guide is a normal practitioner who ensuites a photograph with a dermatologist »element the ARS.

I held him ahead

The santé volet du Conseil nationwide de la refondation, launched in October, devra identifier de nouvelles pistes. Emmanuel Macron has introduced that the medical doctors have withdrawn who’re souhaitent for reprimanding their service, along with pension and wage. Sous la pression de leurs administrés, a reputation croissant d’élus locaux voudraient que les jeunes médecins soient contraints de démarrer leur carrière in rural or semi-rural areas. Plusieurs groupes parlementaires ont déposé des propositions de loi en ce sens, ou en préparent le groupe Horizons.

If I maintain you upfront… I already discovered what guidelines to seek out for parvenir aux options who met the tip of medical deserts.

LIRE AUSSI : The Horizons deputies formulated a proposal to satisfy the tip of medical deserts

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *