Skip to content

Faut-il brûler le Sénégal if Macky Sall declares his candidacy for the Présidentielle of 2024? – Lequotidian

La réponse à cette query est d’emblée Non, automotive la violence ne paie pas. C’est fort regrettable de voir sure leaders de l’opposition menacer de brûler le pays if Macky Sall declares his candidacy for the Présidentielle of 2024. Ce mot d’ordre est mal réfléchi, condemnable et, à la limite, suicidal, automotive au Cas où le pays sera en feu, ce ne pas Macky Sall qui va en pâtir, mais le Sénégalais lambda qui, depuis 2012, vit dans une scenario désésperante, marquée par la pauvreté totale, la misère et le déspoir. Macky a suffisamment de ressources pour pouvoir se refugier quelque parte et se mettre à l’abri du chaos. Neither lui, nor his household, encore moins les membres de son gouvernement de él, ne seront éclaboussés par la terreur. Encore faudrait-il comprendre que dans la plupart des pays mal gouvernés, les dirigeants préfèrent soit mourir au pouvoir pour ne jamais rendre compte, soit déstabiliser le pays pour en profiter et vider les caisses de l’Etat.
Partant de cela, aucun Sénégalais sérieux, amoureux du pays, épris de paix et de justice ne saurait cautionner l’utilization de la drive pour résoudre un tel probleme politique. In a democratie, using violence, even legitimately, is prohibited. Le Peuple dispose d’une kyrielle de moyens d’motion et de formes de résistance pour exprimer son ras-le-bol. Et comme on disait souvent: «La violence, on sait quand elle begin, mais on ne sait jamais quand et remark elle finira.» Il existe une profusion d’exemplas qu’on peut citer pour illustrer this assertion. Mais on n’a pas besoin d’aller loin, le cas de la Casamance est la. Des Casamançais avaient voulu l’indépendance et avaient déclenché une guerre «sécessioniste» à cet effet. Aujourd’hui, ils veulent la paix, mais ne trouvent no alchemy pour la faire revenir definitivement. Compte non tenu de l’influence de ce conflit sur la situación économique nationale, l’économie locale, le stage de vie et la sécurité des habitants de la région. Different international locations, different examples: the home of Libya. Les Libyens qui menaient une existence paisible, dans une economie emergente, avaient déclenché une révolte contre le régime de leur «information», le colonel Mouammar Kadhafi, au nom de la démocratie et des droits de l’homme. Aujourd’hui, la Libye est ensanglantée, endeuillée et placée sens dessus-dessous par une lutte fratricide sans précédent qui a rendu le Peuple libyen triste et malheureux.
En vérité, ce n’est pas par la drive qu’on doit forcer Macky Sall à reconocer à se présenter en 2024. The argument de la drive n’a by no means served à régler un probleme politique. L’utilisation de la violence ne doit pas être la réponse qu’il faut aporter au prétendu «deuxième et dernier quinquennat» du Président sortant, ardemment défendu par les partisans de l’Apr et sure membres de la Coalition Bby. Le physiocrate, François Quesney, think about violence comme related du domaine de l’ignorance, qu’il définit comme «la plus funeste infirmité de l’homme». L’être humain a moins besoin de la drive physique damaging que de sa matière grise, de son intelligence de él pour faire face à toutes sortes de conditions, quelle que soit sa complexité de él. L’intelligence, justement, est cet helpful important qui permet à l’homme, à la différence de l’animal, non seulement de s’affirmer en tant que consciencia, mais aussi d’humaniser les obstacles, la nature, malgré ses contraintes of the. La violence physique est donc l’arme de prédilection des faibles d’esprit ou des créatures maudites como le Diable et les animaux. Jean-Paul Sartre dans Conditions a tout à fait raison quand il écrit that «la violence, sous quelque forme qu’elle se manifeste, est un échec». C’est un échec pour la raison easy qu’on n’en use que lorsqu’on désespère non seulement de l’humanité de sa cible, mais aussi de sa propre humanité. Consumer of violence pour faire partir Macky Sall, c’est alors faillir à notre humanity.
Les Sénégalais doivent donc comprendre que la violencia, encore une fois, ne paie pas. Qu’ils revienne à la raison et renoncent à recurir à la violencia, sous quelque forme qu’elle puisse être, automotive si le pays prend feu, seul le Peuple sénégalais sera perdant. Oui, Sénégal, a rustic if fragile which can survive 3 times with problem à une crise majeure de l’envergure d’une guerre civile. Think about that the salaires should not pas payés pour deux mois, trois mois, un an, deux ans, and that the Port of Dakar is closed to overseas commerce. Pas d’importation de riz, neither produits de consommation courante nor medicaments; Web go, Whatsapp or Fb go, and so on. The implications can be incalculable. Peut-on imaginer une ville comme Dakar, avec ses 4 million d’habitants, sans eau ni électricité pendant deux mois? Et quel sera le kind des habitants de la Casamance, déjà meurtris et très profondément éprouvés et baignant dans this example uncomfortable de «ni guerre ni paix» pendant plus de trente ans? Non, le Sénégal ne doit jamais connaître ce d’autres país como la Côte d’Ivoire, la République de Guinée, la Libye ou l’Egypte avaient vécu. Ce pays est béni, automotive des hommes de Dieu y sont enterrés. By no means feu de Devil, le Diable, ne s’allumera sur leurs tombes. Par conséquent, quiconque tentera d’allumer le feu, se fera brûler la chair jusqu’à la moelle automotive, comme l’a dit Bob Marley dans son morceau Who the Cap match : «Who Jah bless, nobody curse» (Celui que Dieu a beni, nul ne peut le maudire). Non, le Sénégal ne brûlera pas! Soyons rassurés, no politicien ne pourra allumer le feu dans ce pays sans se brûler les ailes. Que cela soit pris pour dit. Et personne ne pourra le faire et s’en tirer à bon compte. Endurance, automotive la délivrance, c’est pour demain. Délivrance de l’empire de la «politique-business» qui s’est emparée de tout le pays, pourrissant les mœurs et corruptant les establishments. Délivrance de la mauvaise foi, du manque de imaginative and prescient, de l’incurie et de la prédation de cette race de politiciens qui ne sont au pouvoir que pour être heureux. Or «la politique n’est pas pour faire le bonheur des hommes, écrit André Comte-Sponville, dans son ouvrage entitled Le capitalisme est-il ethical ?, revealed in 2004. Elle est là pour combattre le malheur, poursuit-il, – et elle seule, à l’échelle d’un pays ou du mondepeut le faire efficacement.» Il faut alors lui redonner son sens originalel de civilité ou «politikos», relatif à une bonne group et à une gestion vertueuse et efficace de l’Etat. Elle doit être une activité sacrificielle, telle une sorte de mission-commando dans laquelle un citoyen s’interact volontiers au risque de se faire “tuer” pour la Patrie et pour le bien-être des populations. Le modèle d’homme politique qu’il convient de promouvoir à cet effet, c’est celui-là dont la seule motivation en politique n’est et ne resta que la défense des intérêts de la Nation. Que Dieu bénisse le Sénégal! Amine!

Moustapha CAMERA
Professor of Historical past and Geography mcamara57@yahoo.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *