Skip to content

France – Monde | Le gouvernement déroule sa réforme des retraites, rigid sur les 64 ans

Le minister du Travail Olivier Dussopt à la sortie de l’Elysée après un Conseil des ministeres consecrated à la réforme des retraites, le 23 janvier 2023 a ParisLudovic MARIN

The federal government adopted Monday within the Conseil des ministeres sa réforme des retraites affichant sa “détermination” à aller jusqu’au bout sans “renoncer” au report de l’âge de départ à 64 ans, malgré une mobilization huge que les opponents entendent encore amplifier .

“Revenir” sur les “mesures d’âge” controversées, ce “serait renoncer au retour à l’equilibre” du système en 2030, “et donc manquer de responsabilité pour les générations futures”, declared by the Minister of Labor Olivier Dussopt devant la presse à l’Elysée, tout en reconnaissant “un désaccord avec les organizations syndicales” sur ce sujet.

“Le président de la République a dit sa détermination et sa détermination est à l’identique de celle du gouvernement”, at-il poursuivi.

After the primary day of grèves and demonstrations, who gathered Jews amongst one and two million folks on the road, and forward of the prochaine earlier than January 31, Emmanuel Macron and his executives s’emploient à relativiser une “normale” mobilisation.

Ils ont donc profité de l’étape très formelle du Conseil des ministeres pour dérouler leur calendrier, qui prévoit un débat parlementaire au pas de course pour une entrée en vigueur du projet contesté à l’été.

A person protesting has a banner on the street that is written
An individual protesting holds a banner on the wall that’s written “La retraite avant l’arthrite” throughout a rally in Lyon on January 19, 2023OLIVIER CHASSIGNOLE

Le report de 62 à 64 ans de l’âge légal de départ à la retraite, mesure-phare de la réforme, est rejeté par les syndicats unanimes, ainsi que par l’essentiel des oppositions et, selon les probes, une grande majority des French.

Le chef de l’Etat a estimé dimanche avoir déjà fait preuve d'”ouverture” par rapport au program pour son second quinquennat qui prévoyait initially les 65 ans. Il a dit souhaiter “que le gouvernement avec les parlementaires” puissent encore “aménager” le texte. Avant de se montrer plus rigid: “les besoins” sont “connus”, et “je crois que là, maintenant, il faut pouvoir avancer”.

Her ministers are relative donc pour assurer être prêts au “dialogue” afin d'”enrichir” le texte… mais uniquement à la marge.

“A chaque fois qu’un amendement nous permettra d’améliorer le texte sans renonce au retour à l’equilibre en 2030, ni aux fondamentaux de la réforme, évidemment nous y serons ouverts”, merely stated by M. Dussopt lundi lors d’ an extended exposé très approach, with out advancing any monitor in ce sens.

Alors que le minister des Comptes publics, Gabriel Attal, avait ouvert la porte pour la première fois durante le week-end à “des mesures coercitives pour les entreprises qui ne joueraient pas le jeu” de l’emploi des seniors, M. Dussopt s ‘en est tenu à des sanctions financières solely pour les sociétés que ne publicieront pas l'”index” incitatif prévu par la réforme.

Retraites : la durée de cotisation selon l'âge
Retraites : la durée de cotisation selon l’âgeSylvie Husson

L’executif se montre encore moins disposed sur un autre level qui crispe jusque dans les rangs du parti Les Républicains, pourtant seul allié annoncé de l’executif à l’Assemblée nationale: le fait que les personnes ayant started à travailler à 20 ans auront à cotiser 44 ans, et non 43 comme les autres, pour obtenir une retraite à taux plein.

Quant à la proposition des députés Modem d’augmenter la semane de travail d’une demi-heure, à 35.5 heures, pour dégager des ressources, “ce n’est pas l’objectif du gouvernement d’ouvrir un débat sur le temps de travail”, to balayé M. Dussopt.

Rien donc pour l’instantaneous de nature à satisfaire les opposants à la réforme, qui réclament inlassablement le retrait pur et easy des “mesures d’âge” et promise une résistance ferme à l’Assemblée nationale et dans la rue.

Demonstration in Toulouse on January 19, 2023 against the reform of portraits
Demonstration in Toulouse on January 19, 2023 in opposition to the reform of portraitscharly triballeau

“On espère faire encore plus fort le 31 (janvier)”, a prévenu le secretaire général de la CGT Philippe Martinez, soulignant that “d’ici là, tous les jours, il y aura des initiatives dans les entreprises, dans les départements” .

Quant au chief de la CFDT, Laurent Berger, la deploré la forme retenue par l’exécutif pour examiner son challenge de loi: a finances rectificatif à la Sécurité sociale, qui permet de limiter les débatos dans le temps et d’utiliser à loisir arme du 49.3.

“Vous ne pouvez pas faire passer de façon escamotée ce texte sur les retraites, dans ce climat social”, at-il argued sur France 5.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *