Skip to content

In China, conventional medication in sturdy face au Covid

Ils are against chemical medicines or have a complement, though they use plant gels, tisanes or acupuncture: de nombreux Chinois ont recurs à la médecine traditionnelle contre l’actuelle obscure de Covid en Chine.

President Xi Jinping repeatedly guarantees conventional Chinese language medication (MTC) and the loud authorities are the function of l. a. maladie, in complement to trendy medication that continues to be of the loin mode of being privileged within the international locations.

Conventional medication regroups numerous practices (plant-based medicines, minerals or animal extracts, massages, acupuncture, dietetics, gymnastics, tai-chi…) and is used after millenaries.

Ses détracteurs, nombreux en Chine même, la voient as une pseudoscience inefficace et soulignent qu’il existe peu d’études scientifiques show sa potentielle efficacité.

Greater than hundreds of thousands of individuals use it within the international locations, because of the quasi-absence of secondaire results, who’re de coutume with les medicaments classiques dits “occidentaux” (fatigue, troubles digestifs voire endocriniens).

Worker of a society of the council in Beijing, Yu Lei, 38 years outdated, était fiévreux durant son Covid, alors il s’est fait une tisane de cassier, sorte de cannelle chinoise, avec racines de pivoine, réglisse, jujubes et ginger, une Décoction aux propriétés réputées anti-inflammatory.

“In the course of the evening, my fièvre est redescendue”, assure-t-il à l’AFP.

Selon ses adeptes, les médicaments chinois agissent extra slowly, so as to regulate the organism et d’ouvrir une porte de sortie (perspiration, urine, seals) au pathogene.

“En famille, on utilise souvent la MTC. On la préfère aux medicaments occidentaux, qui s’attaquent aux symptômes extra not often à la supply du mal”, declares Yu Lei.

– “On ne sait pas” –

Les “medicaments chinois” sont normalement des décoctions, réalisées sur prescription d’un médecin spécialisé. Mais aujourd’hui, beaucoup de Chinois achètent instantly en pharmacie des médicaments all prêts, sans ordonnance, et dont le conditionnement (gelules, pastilles, poudres) est similaire aux medicaments occidentaux.

“On ne sait pas if ces treatmentes sont efficaces, automobile ils n’ont pas été étudiés lors d’essais cliniques”, souligne toutefois Ben Cowling, professor of epidemiology on the école de santé publice de l’université de Hong Kong.

“Je n’exclus pas la possibilité que certains d’entre eux puissent être nocifs, mais je n’exclus pas non plus la possibilité que certains d’entre eux puissent être nocifs.”

In fact, the World Well being Group (WHO) solely recommends the therapy based mostly on chemical medicines towards Covid-19.

Interrogated by the AFP on behalf of the MTC, she laconically declared councilor aux pays de “rassembler des preuves et des données reliables sur les pratiques et les produits de la médecine traditionnelle”.

Western medication stays largely privileged for the inhabitants and the hospitals.

Extra les autorités sanitaires et des expertes médicaux invitations dans les médias régulièrement régulièrement that les deux médecines peuvent jouer “un rôle complémentaire” contre fièvre, douleurs articulaires, toux et maux de gorge.

Sur web, de nombreux autodidactes partagent leurs recettes d’infusions, methods de therapeutic massage ou de pression de factors d’acupuncture.

A 68-year-old acupuncturist, Li Wen is itchy with those that have fight aiguilles which are sick with the flu.

“Les medicaments chinois sont utiles pour affronter le virus, mais ne peuvent pas tuer le virus”, precise-t-il.

– Poires et poireau –

Contre la toux, Danni, a 39-year-old Pékinoise, turned on her Pei Pa Koa, a syrup à base d’extraits de plantes.

“Evidently I do not discover Western medicines”, that the Chinese language search for themselves after the explosion of the Covid-19 case, “greater than that, it’s efficient and appeasing”, declares T-elle.

“Je me prépare aussi une soupe de poires et de l’eau chaude avec du citron, pour soulager la gorge et pour l’apport en vitamine C.”

70-year-old Pekinois, Cai Yongmao makes use of two Chinese language medicines with anti-inflammatory properties.

“Je me fais aussi un bouillon poireau-ail-gingembre pour soulager mon mal de gorge”, dit-il.

“Cela fait des décennies that j’utilise les plantes pour soigner rhume, toux, maladies respiratoires… Pourquoi? Evidently I’m happy with the outcomes and that the media are good souvent leurs.”

Mais beaucoup ne sont guère convaincus.

“Nous les jeunes, on connaît peu la médecine traditionnelle. On privilegie les médicaments occidentaux parce qu’ils ont des résultats immédiats”, decide Grace Hsia, réalisatrice of 30 years.

“Contre la fièvre, j’ai pris du paracétamol et l’effet était très rapide”, abonde Li Na, 36-year-old Pékinoise. “Les medicaments chinois, c’est inefficace. Les gens en prennent plus pour se razsurer, pour se dire qu’ils prennent quelque selected.”

For Lan Jirui, docteur en médecine chinoise in Pekin, the doutes entourant leur efficacité sont surtout dus à l’automédication.

“This is similar logic as western medication. In case you are medically compliant with the prescription of your medication, it’ll in all probability be efficient. In case you are compliant with the pharmacie, nonetheless peut-être pas…”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *