Skip to content

La nouvelle loi pour faciliter la venue de médecins étrangers pourrait-elle enrayer le désert médical en Creuse ?

Pour endiguer la pénurie de praticiens qui saigne le système médical français, le gouvernement a intégré dans son projet de loi sur l’immigration (1) des mesures qui semblent plus attractives, plus automatisées et plus rapides pour ces médecins, chirurgiens-dentistes, sages -femmes et pharmaciens qui ont obtenu leurs diplomas hors de l’Union européenne (2) et qui souhaiteraient exercer en France.

Arouse the attraction of international medical doctors

Une carte de séjour d’un nouveau sort, à vacation spot de ces quatre catégories de séjours de santé, pourrait ainsi être mise en place, sur le même modèle que le title de séjour « métiers en rigidity », créé pour répondre à la pénurie de main-d’œuvre dans certains secteurs. Baptisée « Expertise – professions médicales et de pharmacie », elle serait pluriannuelle d’un à quatre ans (3) et bénéficierait également à la famille du praticien.

French-Algerian physician, Dr Tarik Benchemam is arriving in Creuse in November 2021. For me his colleagues from the Aubusson Hospital Middle in the identical scenario that I had – with a diploma obtained from the EU – a special French-Algerian physician and deux medecins congolais. Tous se réjouissent de «cet allégement administratif du côté du ministère de l’Intérieur» et attendent avec hâte sa mise en œuvre.
Dr Tarik Benchemam practices drugs after 14 years. I am arriving in France finish of 2021@Bruno Barlier

“Ce serait la possibilité d’avoir une carte de séjour allant jusqu’à 4 ans et la promesse de pouvoir passer le concours d’équivalence, les épreuves de vérification des connaissances (EVC)”, salute Dr. Benchemam. Automotive aujourd’hui, il leur faut passer par une demande de visa de travail, qu’il faut renouveler, pour pouvoir exercer en attendant d’obtenir leur equivalence.

« Il n’y aurait plus à présenter tout un tas de documentos administratifs tous les six mois pour renouveler un permis de travail… On serait dans une scenario légale pour pratiquer l’artwork de la médecine avec une épée de Damoclès en moins au-dessus de la tete »

Dr Tarik Benchemam (Médecin Franco-Algérien à l’hôpital d’Aubusson, web site de la Croix-Blanche, à Moutier-Rozeille)

Et pour ceux désireux de venir en France, une procédure administrative beaucoup plus rapide et simplifiée. Mais aussi et surtout, cela leur ouvrirait la possibilité d’avoir près d’eux leur conjoint et enfants.

One cadre personnel plus serein pour travailler

A veritable « soulagement », confides Dr Benchemam. « In dehors de l’facet professionnel, de la pression du concours, il already aussi un aspecto social et familial dans ces conditions. Once I take the choice to come back to France, de laisser sa famille derrière soi pendant un sure temps, c’est un déchirement. Ça vous déconcentre de tout. »

Pour lui, leur permettre de vivre dans des condiciones familiales correctes et les décharger du fardeau administratif, c’est aussi leur permettre «d’avoir tout l’investissement psychological et physique nécessaire pour servir le affected person et lui donner le meilleur de soi. »Il cite encore son confrere congolais qui doit rendre visita à ses enfants de él en fevrier au pays.

« Mon confrere Congolais m’a dit que c’était le plus beau cadeau qu’on puisse lui offrir, d’avoir sa famille à ses côtés. This seule perspective motivates you to work with encore plus d’investissement. »

Dr Tarik Benchemam (Médecin Franco-Algérien à l’hôpital d’Aubusson, web site de la Croix-Blanche, à Moutier-Rozeille)

Automotive investis et determinés, ces médecins le sont. Il le faut quand on regarde de plus près le parcours du combattant pour espérer décrocher le numéro RPPS attribué par l’Ordre des médecins, obligatoire pour exercer.

Plus qu’un probleme de carte de séjour, c’est davantage la reconnaissance ou plutôt la non-reconnaissance des diplomas étrangers qui pose probleme. Cette nouvelle carte de séjour n’exempterait en rien du concours EVC ni du parcours de consolidation des compétences pour qu’un médecin étranger puisse exercer pleinement en France.

A concours comme seule porte d’entrée à l’exercice in France

Après dix-huit ans d’exercice en Algérie, dont treize à l’ambassade de France, le Dr Benchemam doit en passer par là. « Il faut savoir que les EVC, c’est 3,000 candidats pour 400 locations », souligne le médecin. C’est aussi le seul « sesame » qui ouvre à un vrai statute. «On passe de stagiaire associé à praticien associé, ce qui change aussi beaucoup de choses au level de vue financier».
A l’hôpital d’Aubusson, they’re 4 medical doctors à être concernés par cette nouvelle loi immigration@Bruno Barlier

A stagiaire related to Dr Benchemam ne touche pas greater than €1,500 per mois. La réforme de la loi n’évacue donc pas la query de la précarité de ces praticiens étrangers qui demeureraient assujettis à des statuts de stagiaires.

EVC en poche, ils sont assujettis à un à deux ans (4) de consolidation des connaissances médicales à temps plein dans des companies agréés pour la formation des étudiants en 3e cycle d’études de médecine, d’odontologie et de pharmacie ou dans une obstetric unit pour les sages-femmes.

The federal government advises to create a titre de séjour for the “métiers en rigidity”

“Ce sont des phases that l’on effectuate dans many companies pour assimiler la thérapeutique et la prize en cost en France”, explains Tarik Benchemam. The CNG validates ensuite ce parcours de phases qui ouvre le droit à déposer une demande auprès du Conseil de l’ordre des médecins pour obtenir un número de RPPS et être inscrit comme médecin pouvant exercer en France.

Petit assouplissement dans la délivrance de l’authorisation d’exercer, suite à la réforme, elle ne sera plus l’affaire du ministère de la Santé comme at the moment mais d’une autorité «competente», «composée notamment de professionnels».

En quête de reconnaissance et de meilleures situations d’exercice

Apparel benefit de praticiens étrangers c’est aussi assumer le risque de déshabiller Pierre pour habiller Paul et de priver sure pays de leurs forces vives du domaine médical et de réduire la qualité de leur système de soins. «Oui», admet le Dr Benchemam qui ajoute aussi que parfois, certains pays ne font rien pour retenir leurs forces vives et que partir paraît la seule choice pour travailler dignement.
« In Algérie, vos études sont gratuites de la maternelle à l’université, vous avez une bourse d’études, and many others. However when the world of labor is heard by you, you’re shocked by the wages, the tough train situations, the manque de reconnaissance of your governments… of medical doctors in Algérie. Which fonts pour améliorer les choses? Pour reconsiderer le statut de ce médecin dans son pays de él, de cet infirmer, de cet aide-soignant? »

The textual content of the legislation additionally stipulates that “the utmost variety of candidates inclined to authorizations to train for the job occupation”, “for the job self-discipline and specialties” in what issues the medical doctors, “is ready by the arrest of the Minister of Well being” ». “Je ne vous parle pas des délais administratifs et des durées d’études”, sourit le Dr Benchemam.
@Bruno Barlier

Et pourtant, le temps presse automotive le désert avance. Les médecins diplomés en France ne suffisent plus à contenir l’hémorragie. C’est bien por cela que l’État entrouvre un peu plus la porte à ces médecins étrangers.

« Cette réforme, ça me donne l’impression qu’on regarde maintainant avec beaucoup d’consideration le probleme du désert médical et cette “béquille” des médecins étrangers qui s’offre à l’État français vient consolidate ces besoins qui sont énormes. In Creuse, c’est un veritable desert. Et s’il n’y a pas de médecin, il n’y aura pas de pharmacie. Et sans pharmacie, il n’y aura pas non plus de boulanger, and many others. On aura des villages morts! Alors qu’est-ce que l’on veut ? »

Dr Tarik Benchemam (Médecin Franco-Algérien à l’hôpital d’Aubusson, web site de la Croix-Blanche, à Moutier-Rozeille)

« Le ministere de l’Intérieur a pris une grande décision, reste maintenant au ministere de la Santé pour faire avancer les choses dans l’intérêt des sufferers et de la nation. »

Le projet de loi sera examiné au Parlement ce printemps. If the measure is adopted, she’s going to enter into power the experimental title jusqu’au December 31, 2026 and fera l’objet d’un bilan, which can be transmitted ensuite to Parliament.

Privilégier le parcours de consolidation plutôt que le concours

Si le ministere de l’Intérieur assouplit l’entrée sur le territoire et l’accessibilité au travail pour ces soignants, le volet dépendant du ministère de la Santé lui, there stays an impediment à l’set up perenne sur le territoire.

« Avec mes confreres étrangers, on a le statut de stagiaires associés, SA. Pour rire entre nous, on dit société nameless », confides Dr Benchemam. A trait d’humour qui veut dire beaucoup du statut de ces médecins étrangers en attente de passer le concours.

« C’est une scenario précaire pour moi dans le sens où on est suspendu sur un fil en attendant l’EVC. »

Dr Tarik Benchemam (Médecin Franco-Algérien à l’hôpital d’Aubusson, web site de la Croix-Blanche à Moutier-Rozeille)

Précaire par le salaire, précaire par le contrat, précaire par le statut, précaire par l’concern d’un concours qui conditionne leur avenir. « Ce sont des épreuves sur une journée avec une part fondamentale et une part pratique. Ça reste un concours, ce n’est pas derrière una copy que l’on peut juger des compétences d’un médecin mais je comprendez qu’il faile un moyen de choice. Il va merely peut-être falloir réfléchir autrement », estimate ce médecin.
@Bruno Barlier

Il évoque le dispositif transitoire “Inventory” extra in place in 2021 and who will enable greater than a thousand of international medical doctors who labored in France between 2015 and 2019, to validate a consolidation parcours with out passer for the EVC concours. On pourrait donc se passer de ce concours et se recentrer sur le parcours de consolidation.

The well being heart of Bellegarde-en-Marche (Creuse) cherche deux medecins désesperement

« J’ai dix-huit ans de médecine derrière moi et je suis heureux d’avoir fait une année, déjà, au sein de l’hôpital d’Aubusson où je suis plungedé dans le bain de la pratique médicale française. It is indispensable. Je suis de ceux qui disent qu’il faut faire ces deux années de consolidation », confides Dr Benchemam. Il think about, pourquoi pas, that ces parcours de consolidation soient validés par les cooks de service avec lesquels ces médecins ont travaillé.

« As a chef de service, he’s the guarantor of a health care provider who has labored for 2, three who’re sous authorité, who has the {qualifications} for a employee, who has the mandatory connaissances and necessities for working towards drugs in France. Ça pourrait être un moyen d’alléger, de compenser et d’éponger très quickly le deficit en médecins en France. »

Dr Tarik Benchemam (Médecin Franco-Algérien à l’hôpital d’Aubusson, web site de la Croix-Blanche à Moutier-Rozeille)

Pourquoi pas également, soumettre les médecins désireux d’exercer en France à l’obligación d’exercer en zone de désertification médicale. « Ils pourraient faire deux, trois ans de consolidation sans passer le concours mais en s’engageant à travailler ensuite dans une zone de desert medical pendant dix, vingt ans, évoque Tarik Benchemam. Ça permettrait de recréer un équilibre et de préserver les zonas rurales du manque de médecins. Ça pourrait être des alternate options rapides et encourageantes pour tout le monde. »

(1) Porté par le minister du Travail et le minister de l’Intérieur, introduced to the Conseil d’État on December nineteenth.
(2) A professionnel de santé ressortissant of a rustic member of the EU can contrario train in France à l’concern d’une procédure de reconnaissance automatica de son diplôme, ou à l’concern d’une procédure d’autorisation d’train.
(3) Le texte prévoit qu’un étranger, venu travailler un an an ou plus dans un hôpital ou établissement medico-social public ou privé à however non lucratif, pourrait se voir délivrer un titre de séjour valable pour un an », renouvelable pour 13 mois et que les praticiens étrangers ayant réussi les EVC pourront obtenir une carte pour 4 ans most.
(4) La durée du parcours de consolidation est de deux ans pour les médecins, d’un an pour les chirurgiens-dentistes, pharmaciens et sages-femmes.

Julie Ho Hoa
julie.hohoa@centrefrance.com
Photographs : Bruno Barlier

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *