Skip to content

La retraite avant l’arthrite | L’Humanite

Alors that the world of labor is retrouvé en masse défiler dans les rues partout en France jeudi dernier, Elisabeth Borne sembles à ce jour s’entêter à mener à bien sa réforme des retraites pourtant rejetée par une écrasante majority of the inhabitants. An unfair and unjustifiée reform that’s inscribed in a basic European pattern visant à faire travailler les gens plus longtemps. Automotive, on nous le répète sur tous les plateauux et sur tous les tons: on vit plus longtemps, donc il faut travailler plus longtemps. Et si on examinait cet argument ?

Jusqu’à quel âge vivons-nous aujourd’hui concrètement ? In keeping with Eurostat, l’espérance de vie à la naissance est de de 80.4 ans en 2020 en moyenne dans l’ensemble des 27 pays composant de l’Union Européenne (contre 80 en 2010). In France, she is 82.3 in opposition to 81.8 in 2010. Premier confirms that this reform of the portraits shouldn’t be justifiable for a current improve within the hope of life in Europe, there’s a tendency to regress the previous années. Par ailleurs, toutes les années ne se valent pas. In Europe, the title d’années vécues sans problème de santé grave ou modéré – (l’espérance de vie en bonne santé) – s’élève in 2020 à 64 ans tout rond (in opposition to 63 years in 2004). Nous avons donc gagné un an de vie en bonne santé en 20 ans. In France, the chiffre is légèrement plus élevé, 64.6 years previous (63.3 years for males, 65.3 for ladies) in comparison with 63 years previous in 2004. . Ces évolutions justifient-elles de reculer l’âge de départ à la retraite ? Clearly not. D’ailleurs, c’est récisément en comparant ces chiffres d’espérance de vie en bonne santé et les durées légales pour pouvoir partir à la retraite that l’side merciless de ces réformes des retraites devient seen. Automotive en effet, impose a authorized age for acceder à la retraite à 64 ans alors meme que l’espérance de vie en bonne santé est aussi de 64 ans, cela revent ni plus ni moins à supprimer les années de retraites en bonne santé. Ou dit autrement, cela revent à faire travailler les gens jusqu’à ce qu’ils soient bon à jeter. Quel beau venture de société…

Le tableau est encore bien plus sombre si on considere les catégories sociales. In 2018, l’INSEE a mené une étude pour mesurer les différences d’espérance de vie en fonction du levelau de richesse dans la inhabitants française. The conclusion of l’étude est continua mais n’en demeure pas moins révoltante: plus on est riche, plus on vit longtemps. Plus on est pauvre, plus on meure jeune. The relation between richesse et durée de la vie is quasi linear. Et cela est particulier marked chez les hommes. In 2012-2016 (years thought of on this age), l’espérance de vie à la naissance des hommes les 5% les plus aisés (dont le niveau de vie moyen est de 5,800 euros par mois) est de 84.4 ans. Mais pour ceux qui font parti des 5% les plus pauvres (dont le degree de vie moyen est de 466 euros per mois), leur espérance de vie tombe à 71.7 ans. Entre les hommes riches et les hommes pauvres, il ya donc 12.7 ans écart d’espérance de vie. Presque 13 ans. A waffle.

Derrière la query de la réforme des retraites, c’est donc tout un projet de société qui se joue. Notre system des retraite doit-il serve to right the inégalités of life or nicely to worsen them? Devons-nous tolerer un système économique qui envoie les pauvres au cimetière 13 ans avant les riches? Sommes-nous d’accord pour nos anciens vivent dans la précarité et le dénuement alors que des milliards sont accumulés par le capital? Clearly not. Alors toutes et tous dans la rue le 31 janvier!

Supply : https://observablehq.com/@neocartocnrs/la-retraite-avant-larthrite

Nicholas Lambert He’s a analysis engineer on the CNRS in geographic info sciences at RIATE: https://riate.cnrs.fr. Il est militant communiste et membre du réseau Migreurop. Il anime également un weblog , “carnet neocartographique”, et est très actif sur les réseaux sociaux sous le pseudo de “cartographe incarté” @nico_lambert.

Chaque mois, il nous présente une ou plusieurs cartes acompagnées d’un commentaire pour nous aider à comprendre et à appréhender autrement une info, une query de société ou un débat. Nicolas Lambert has participated within the making of plusieurs ouvrages comme The Atlas of Europe on this planet (2008), the Atlas of migrants in Europe (2009, 2012, 2017), the Handbook of Cartography (2016, revealed in English in 2020) et Mad Maps (2019). I train cartography on the College of Paris.

Return to the ensemble of interactive playing cards which have been made l’Humanite.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *