Skip to content

Le Loirétain Jordan Hennequin, souffrant d’infirmité motor cérébrale, is a parachute champion

What occurred in 2014 at Jordan Hennequin’s wedding ceremony, when he was 15 years previous, when he premiered his airplane, parachute dans le dos?

Peut-être y avait-il un soupçon de sentiment de revanche, une Pense vengeresse, pour cette infirmité motor cérébrale (IMC) dont ce Givrainois souffre depuis la naissance.

Ce mal bother ses mouvements, son elocution, son quotidien. They’re daring, they’re power, they’re humour. Ample et protecteur, comme trois parachutes. C’est pourquoi on peut douter que esprit esprit del, à l’heure de s’élancer pour la première fois, était dominé par des penses tristes. Il profitait.

Huit ans, 70 sauts et quelques compétitions plus tard plus tard, il profite encore. Meme s’il l’avoue, “Les cinq ou six premiers sauts, ce sont les most extraordinaires. Il ya toute l’adrénaline, c’est génial. Après, pour moi chaque saut est exceptionnel, par rapport à tout le travail qu’on fait”.

“You assume that it is plaisantait”

Ce travail paie. On September eleventh, Jordan Hennequin reported for the deuxième fois, après 2019, aux côtés d’Olivier Leroy et Jan-Remy Camous, une médaille d’argent aux championnats de France organisés à Saint-Denis-de-l’Hôtel par l’École de parachutisme du middle Orléans Loiret (EPCOL). “J’espère que la prochaine fois qu’on sera, ce sera avec une médaille d’or”glisse-t-il.

The regulation. Le parachutiste handicapé saute avec un monitor, dont le seul rôle est de déclencher le parachute et d’atterrir ; and a cameraman. Le parachutiste doit réaliser, le más rapidement attainable, quatre excursions alternés, deux vers la droite et vers la gauche. Avec des pénalités if the monitor intervenes, if the cameraman is unhealthy, if the tour is incomplete…

Jordan Hennequin a connu les revers avant les médailles. Ce manque d’oxygène à la naissance que a trigger ses troubles. “Ça a brouillé une partie de mon cerveau, et du coup, voilà le résultat. On fait avec !”, balance-t-il avant un grand sourire. Quand, at 15 years, dans son establishment semi-adaptée of him, on lui a parlé parachutisme, il s’est dit, “pourquoi pas?”.

“After I’m speaking, I’ll say “oui oui, vas-y”, mais je pensais qu’il plaisantait”, se souvient sa mère, Karine. Il ne plaisantait pas, cette fois. Jordan s’est jeté en l’air comme on se jette à l’eau.

Tous les sauts réalisés depuis huit ans, rien à jeter en revenge, à l’écouter. “Ce sont vraiment des sensations fortes. On voit plein de paysagesj’ai déjà sauté à plein d’endroits, même à l’étranger.” Photograph Jordan Hennequin

Atteint du syndrome d’Asperger, le rameur d’Olivet Florent Coqueugniot navigue à contre-courant

Il a déjà voyage plus que nous

Russia in 2018, Portugal in 2019, notamment, pour des compétitions à l’échelle européenne. Et des ciels de toute la France. “À l’âge qu’il a, il a déjà voyage plus que nous”, sourit sa mère. Qui ne sautera pas, pour autant, en parachute. Le papa, Patrice, peut-être un jour…

The anniversary of Jordan Hennequin’s baptême de l’air, for the primary time, France’s parachutism champion (à Vichy, dans l’Allier) included a handisport competitors. “Il leur manquait un participant”, précise-t-il, comme si on lui avait fait une fleur. Avant d’enfoncer le clou de l’humilité: “At 15 years, j’ai pu avoir un airplane dans les mains, faire du parachute… Qui a la likelihood de faire ça?” “Le fait qu’il le vive comme ça (they’re handicapped), ça aide. Et il a toujours été entouré”, pointe sa mère.

In 2019, Jordan Hennequin obtained, at Vichy, a premiere médaille d’argent avant de rééditer la efficiency cette année. Entretemps, il ya eu sauts title. “Le world du parachutisme est une grande famille, j’ai pu rencontrer pas mal de gens qui sont de venus des amis. On essaie petit à petit de ramener d’autres personnes, pour développer la self-discipline”. By way of notamment une affiliation, baptisée H@ndi@ltitude, who vise à proposer des sports activities de plein air à des personnes handicapées motrices.Photograph Jordan Hennequin

“J’ai du mal à rester in poor health”

Une fois par an, Jordan half en stage, pendant une semaine. Maintenant, il fait presque determine d’ancien. “On doit enseigner aux nouveaux, leur apprendre touch upon fait, comme on a fait pour nous quand on est arrivés. On nous appelle “les éclaireurs”, maintenant !”

Sur la terre ferme, Jordan Hennequin aimerait désormais trouver un travail. “J’aime bien tout ce qui est horticulture, les plantes, les fleurs… Tout ce qui est en milieu naturel, en tout cas, j’ai du mal à rester enfermé.”

De là-haut, il l’guarantee (on le croit sur parole), “on voit le monde différemment”. Le monde aussi le regarde peut-être un peu différemment.

Dimitri Crozet

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *