Skip to content

LETTER. Medical deserts: uncover the communes of the Tarn qui manquent de médecins

l’essentiel
Comme de nombreux départements, the Tarn is touched by medical desertification. De nombreuses comunes rurales ne disposent plus de médecins. Le vieillissement des professionnels impacte aussi les villes. Et ce n’est sans doute qu’un début.

Though Couffouleux has greater than 3,000 inhabitants, the commune of the West Tarnais doesn’t profit from the presence of a health care provider after saying so. A state of affairs that can finish in February. Les Couffoulésiens will lastly return to a medical cupboard. Three medical doctors will set up them in a well being middle constructed by the municipalité sur un terrain acheté by the commune.

Les médecins en query viendront de la commune voisine de Rabastens. Ils bénéficiont dans ce nouveau lieu, pris en location, de meilleures situations de travail. Olivier Damez, le maire de Couffouleux, and voit aussi la possibilité d’améliorer l’offre de soin sur le Rabastinois. « Dans ces nouveaux locaux, ils vont pouvoir accueillir plus de sufferers et nous avons créé un quatrième bureau afin de permettre l’arrivée éventuelle d’un autre généraliste ».

Les collectivités à l’ouvrage

Quant aux habitants de Rabastens qui perdent 3 médecins, qu’ils ne s’inquiètent pas, ils garderont leur patientèle rabastinoise.
La situación de ce territoire est un exemple parmitant d’autres des mobilisations des collectivités pour endiguer le phénomène des deserts mediaux.

Comme le montre la carte, les communes tarnaises qui n’ont pas de médecin sont de plus en plus nombreuses. « Il n’est plus doable d’avoir un médecin par clocher », reconaît de façon imagée, docteur Etienne Moulin, le président de l’ordre des médecins du Tarn. Également élu au conseil départemental, il s’est reworked into VRP du Tarn pour attirer les jeunes médecins.

« La médecine en France reste profondément libérale mais la sociologie du médecin a beaucoup évolué. Selon une étude, près de 25 % des jeunes médecins souhaitent exercer une activité salariée. Beaucoup d’entre eux ne veulent plus travailler à temps plein. Pour exercer à temps partiel, ils doivent obligatoirement être en construction comme les facilities de santé. Alors à l’exercice libéral de la médecine, ajoute tous les dispositifs posibles pour enrayer l’extension des deserts médicalaux. Il faut faire preuve d’creativeness.

As soon as bought, the division will adhere to the GIP de la Région destined for the recruitment of well being professions. La création de maison de santé publish comme à Mazamet ou Lacaune sont des éléments de plus pour attirer des professionnels ».

Beaucoup d’internes, peu de jeunes médecins

Selon Etienne Moulin, the Tarn is the deuxième département d’Occitanie within the title of internes en médecine. C’est un avantage. L’objectif est de les convaincre de rester et s’installer. « Jusqu’à présent, le Tarn était dans la moyenne basse régionale pour la présence de médecins. On remonte un peu dans la moyenne grace à tout le travail fourni depuis quelques années ».

Pour fidéliser ces futurs médecins, il faut se doter de constructions collectives mais aussi réfléchir à l’emploi du conjoint, la crèche, l’école… «Néanmoins, on ne peut pas tomber dans la surenchère notamment financière. Beaucoup l’ont fait et cela n’a pas fonctionné. Il faut leur donner l’envie de rester par la qualité de vie ».

Le président de l’ordre des médecins prévient: «Le mur du desert médical c’est dans deux ans que nous l’aurons vraiment devant nous. Il faut s’y préparer On a ten ans difficiles à passer le temps que la libération du numerus clausus fasse son effet ».

Pour appuyer son avertissement, Etienne Moulin met en avant l’âge avancé des médecins en place. « À Albi et à Castres, c’est 30% d’entre eux qui vont partir dans les deux à trois ans qui viennet ». A state of affairs that claims a capability for anticipation to keep away from that the Tarn doesn’t turn into a medical desert.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *