Skip to content

Medband: pour l’amour de la musique et le plaisir de jouer

Quel lien et al-il entre la médecine et la musique? Les néophytes répondront assurement un solide travail d’équipe, une maîtrise parfaite des devices et un souci du bien-être de l’autre.

Possess the query aux tenors du Medband – des étudiantes et étudiants en médecine passionnés de musique –, ils vous répondront plutôt jouer à l’unisson, étendre son cercle de connaissances et élargir ses horizons.

À notre demand, la joyeuse bande nous a donné rendez-vous au Solo Drum Studio, le native de répétition où tous les rythmes et les rires sont permissible. Comme chaque fois qu’ils se retrouvent (une brèche dans leur horaire chargé), les musicians et musicians mettent les études et la hiérarchie de côté. Il n’y a qu’eux et la musique – jazz, pop, folks, chansons françaises…

In 2020, the pandémie et le confinement auraient pu avoir raison du groupe. Au contraire. Your members are conscious of resilience and creativity. Surfant sur la mode des vidéos, le Medband a gagné en power et en visibilité dans les médias sociaux.

Properly decided to beat the world, in our occasions the college neighborhood, the group s’apprête à livrer une inoubliable efficiency on the Christmas cocktail of the school meeting, après avoir séduit les convives de la soirée de retrouvailles des graduates et graduates of the Medical School of the Université de Montréal.

Nous avons recontré septe de ses membres, le temps d’un tour de desk anime.

Q. – «Skyfall»«Jolene»«Careless Whisper»«It is Starting to Look a Lot Like Christmas»Your interpretations are true revelations! Your presence in line goes again to 2020, however the Medband exists nicely forward, no?

A. – Justin Beaulieu (senior exterior, singer, co-responsible for communications and administration, member after 2018): L’historique du Medband est un peu flou. Son existence is marked out by hauts et de bas, en fonction des membres qui alimentent le feu. Il ya quatre ou cinq ans, le groupe battait de l’aile. Deux étudiants l’ont relancé. Avant la pandémie, on était une quarantine; aujourd’hui, moins de 30.

A. – Annie Nguyen (senior extern, violin and piano, vidéaste and co-responsible for the administration, member after 2019): When the COVID-19 a frappé, tout s’est arrêté. Des vidéos de musique se sont mises à circuler dans les médias sociaux. J’ai proposed au groupe de réaliser les nôtres. Plusieurs ont levé la most important. I used to be launched within the sound manufacturing and video montage. On a created a YouTube chain and a Fb web page. Then the group is aware of a brand new souffle.

Q. – Vous avez toutes et tos une formation musicale. Remark avez-vous entendu parler du Medband et qu’est-ce qui vous plaît dans this expertise?

A. – Annie Nguyen: J’ai understandu parler du Medband au début de mes études de médecine. Justin [Beaulieu] Avait écrit le nom du groupe au tableau avec une date de recontre. As je joue du piano et du violon depuis le primaire, cette annonce a piqué ma curiosité. Ce que je préfère, c’est l’ambiance festive pendant les répétitions et sur scène.

A. – Yara Émilie Younan (preclinique 1, singer, recruiter and co-responsible for communications and administration, member after 2021): J’ai découvert le Medband en voyant ses vidéos sur Fb. J’ai suivi des cours de chant et de piano et j’avais ship de continuer. Pour moi, la musique est une façon de décrocher. Sur scene, I really feel good. Et vivre l’expérience avec des gens que j’aime, c’est vraiment le enjoyable. Des qu’on se met à jouer ensemble, la magie opere. Mon however est d’assurer la relève. Je fais le tour des courses pour recruiter de nouveaux membres. Avec les réseaux sociaux, c’est plus facile.

A. – Philippe Voyer Nguyen (preclinique 1, trombone, member after 2021): J’ai connu le Medband grâce à Yara! I play the trombone after lengthy intervals of time, however I by no means play in a gaggle forward. J’aime beaucoup le climat de camaraderie, échanger avec des personnes d’autres niveaux qui partagent les mêmes affinités. Ça crée un sentiment d’appartenance et de confort. On s’installe sur scène, on se regarde et le stress s’envole.

A. – Justin Beaulieu: Jeune, je suivais des cours de guitare et de piano. J’ai started les cours de chant pour occuper le poste de chanteur! Sur le plan musical, le Medband me pousse à m’améliorer. Sur le plan humain, the group constitutes a type of mentoring – qu’on soit au préclinique, externe or résident, on partage nos expériences, on se donne des trucs, on s’entraide. C’est assez distinctive.

A. – Philipp Yin (preclinique 2, battery, member after 2020): Pendant la pandémie, j’ai ressorti ma batterie qui trainait dans un coin. En voyant passer une vidéo du Medband, j’ai eu le goût de recommencer à jouer. La musique, c’est un travail d’équipe. Peu de musicians amateurs on the prospect to be produced in spectacle. Ça donne belief.

R. – Émilia Beauchamp (preclinique 1, cello, member after 2021): Je joue du violoncelle. Je n’allais pas mettre de côté cet instrument qui m’aide à rester motivated! Yara [Émilie Younan] Est venue dans ma classe pour nous parler du Medband. Ça m’a intriguée. Je suis allée à la rencontre d’introduction et me voici aujourd’hui. Ce que j’aime, c’est l’esprit d’ouverture des membres. Le choix de chansons se fait de façon democratique.

A. – Dori Khalaf (resident 2, electrical guitar, member after 2017): J’aime jouer dans un groupe, tout merely. Il ya une bonne chimie, on rit beaucoup, c’est rassembleur. Toutes ces années, j’ai côtoyé des musicians incroyables, découvert de nouvelles chansons, de nouveaux kinds. eat the Ziguezon zin zon! So long as Libanais d’origine, je n’ai pas entendu de musique québécoise traditionnelle dans ma jeunesse. Grace au Medband, je me sens plus intégré!

Q. – Où en est le Medband aujourd’hui et que lui souhaitez-vous pour l’avenir?

A. – Annie Nguyen: Initially, the Medband was performed solely through the weekend reveals and medical events like “James Bond”. On misait sur des chansons entraînantes. Avec la pandémie, on a perdu des membres. Mais on a bati quelque selected de qualité avec celles et ceux qui sont restés. On a diversifié nos musical kinds et nos activités, et on a pris de l’enlargement.

A. – Philipp Yin: Il est temps que le Medband devienne un grand groupe. J’aimerais qu’on fasse un spectacle à half entière pour augmenter notre visibilité.

A. – Yara Émilie Younan: Je travaille fort pour monter un spectacle de fin d’année ainsi qu’une web page Instagram. Le Medband mérite d’être connu au-delà de la Faculté de médecine de l’UdeM.

A. – Justin Beaulieu: Jouer sur scène procure tellement d’adrénaline! Je souhaite à tous les étudiants et étudiantes en médecine de vivre cette expérience. Pour l’avenir, j’espère that the groupe will proceed to develop.

A. – Annie Nguyen: Je trouve thrilling that the Faculté de médecine nous reconnaisse et nous apporte un soutien. Ça nous guarantee une certaine perennité. Je sens qu’on est sur une belle lancee!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *