Skip to content

Médecins du travail: une penurie que inquiète médecins et entreprises

Paris, Monday November 21, 2022 – Throughout the month of August 2, 2021 concerning the well being career, a visa to confer de nouvelles tâches à la médecine du travail, an vital pénurie de professionnels de santé dans ce secteur se fait de plus en plus really feel. A paradoxical scenario that additionally worries the businesses that observe them.

Visite à mi-carrière, suivi renforcé des salariés, extension des missions des providers de prévention et de santé au travail (SPST) : les mesures de la loi « Santé au travail », en vigueur le 1er avril 2022, vont dans le bon Sens pour la santé des salariés et la prévention des risques professionnels. However, selon les professionnels du secteur, the scarcity of medecins du travail goes vastly freiner la mise en place de ces nouvelles tendencies.

« On a loss earlier than 1000 [praticiens] in dix ans sur le territoire »Benoît Serre, deputy vice-president of the Affiliation nationale des directeurs de ressources humanaines (ANDRH), was just lately desolaited by the micro de France Information. A chiffre who corresponds to 21% of medical doctors du travail en moins in 2022 for rapport to 2010, based on the Conseil nationwide de l’ordre des médecins.

In accordance with the ANDRH, 68% of the providers of human sources disent pâtir du manque de praticiens pour mettre en œuvre la loi Santé au travail. Des difficultés qui touchent en réalité surtout les petites et moyennes entreprises.

Sure corporations plus affected than others

« On retrouve une inégalité d’accès à la médecine du travail en fonction du sort d’entreprise »explains Laurence Breton-Kueny, vice-president of l’ANDRH. « Les problèmes sont surtout rencontrés par les PME et les TPE. Les grands groupes sont épargnés : ils ont constitué leurs propres providers de santé au travail autonomous, en interne ». Along with the taille des organizations, the inégalités are equally geographical, as a result of sure areas are successfully extra dangerous tons than others. In Picardy, in Bourgogne and in Aquitaine, beneath the identify moins de sept médecins du travail for 100,000 inhabitants.

Même son de cloche à Paris, où acquire a rendez-vous est une
« vraie bataille », ajoute Laurence Breton-Kueny. A scenario d’autant plus complicée à gérer pour les entreprises et les salariés that sure rendez-vous are obligatoires, notamment après un arrêt maladie de plus de soixante jours ou bien en retour de congé maternité. Within the absence of practitioners, the salaries doivent donc parfois patienter de longues semaines avant d’obtenir leur certificat d’aptitude…

Vers une dégradation de la santé des salariés?

« Months salariés ont un rendez-vous chez le médecin du travail tous les cinq ans. C’est bien trop peu! »confirms Eric Chevée, vice-president in control of social affairs on the Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME). Le manque de professionnels de santé et la durée entre deux rendez-vous ne permettent plus aux médecins de bien connaître les salariés et les milieux dans lesquels ils évoluent, ce qui complicifie la détection de certains risques. « Le temps manque pour se redre dans les entreprises afin de mieux connaître le cadre de travail des salariés et les risques éventuels »feedback Muriel Legent, médecin du travail dans l’Oise.

For pallier ces deficiencies of plus in plus alarming, le Gouvernement a prévu la possibilité de faire suivre les salariés par des médecins de ville — une measure qui devrait quickly montrer ses limits, sachant qu’ils sont, eux aussi, débordés.

Le véritable nœud du probleme serait à chercher du côté de la réforme du troisième cycle de 2017. In impact, depuis lors, les étudiants doivent passer par l’internat avant d’être diplomas en médecine du travail, ce qui allonge significantly les études — Une gageure pour cette spécialité parmi les moins attractives chez les carabins… Et, pour asombrir benefit le tableau, la moyenne d’âge des médecins du travail est de 55 ans contratre 51 pour le reste de la career.

Briefly, if the loi d’août 2021 va dans le bon sens pour l’amélioration de la prévention des risques professionnels, elle ne va faire qu’ajouter de nouvelles missions à des praticiens déjà débordés et qui connaissent de moins en moins bien leurs sufferers. Espérons donc that the medication du travail finisse par retrouver ses lettres de noblesse et son attractiveité auprès des étudiants if on veut résoudre this crise qui ne fait que comencer.

Raphael Lichten

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *