Skip to content

Nevers affrète a jet privé pour faire come des médecins

That is an inattentive initiative towards medical deserts. Pour pallier the manque chronique de soignants dans sa commune de él, le maire de Nevers (Nièvre), Denis Thuriot, va faire venir des médecins, en avion, pour la journée. The undertaking “Flying Medical doctors” will fly on the primary airship on January 26.

Jusqu’à huit praticiens pourront seized place dans le Pilatus, a privé jet affrété par la compagnie aéronautique suisse Fly7. Early departure at 8:15 a.m. from Dijon-Longvic airport, touchdown in Nevers at 8:50 a.m., soit trente-cinq minutes de vol. Bien moins that the 2 hours in prepare or the three hours of voiture must journey the 190 kilometers that separate the 2 cities.

An argument of weights for Denis Thuriot, equally president of the agglomération of 65,000 inhabitants. «The climate of costume after Dijon is the principle impediment to the venue of the dreamers», clarify l’élu Renaissance, qui deplore that the middle hospitalier de l’agglomération de Nevers (Chan), « a bel hôpital d’une vingtaine d’années », soit « le plus éloigné de France de son CHU ».

La création de cette liaison aérienne hebdomadaire lui semblait d’autant plus nécessaire que des travaux sur la voie ferrée vont couper la ligne entre juillet 2023 et mars 2024. «A ce stadium, a vingtaine of docs. Il faut mesurer si d’autres professionnels de santé sont candidats à ce mode de transport », signifies the regional well being company (ARS) of Bourgogne-Franche-Comté, associate of the operation.

A generalist for greater than 2,000 sufferers

Automobile la navette aérienne a pour however de lutter contre la pénurie de soignants dans la Nièvre. I am at present lacking « 50 médecins et autant d’infirmiers et d’infirmières » Rien qu’à l’hôpital, selon Denis Thuriot. The drugs de ville is également sinistrée. « On n’a plus no dermatologist, a seul rhumatologist, a seul allergologist… », égrène Thierry Lemoine, président du conseil de l’ordre des médecins de la Nièvre. The division has a generalist for greater than 2,000 sufferers, out of 854 on the nationwide degree.

Pour combler ces deficiencies, Chan a at present recours à une vingtaine d’” Yonterimaires conventionnés who come from the CHU » Extra like that than Denis Thuriot known as « the prime chasseurs »stop dreamers « qui demandent €2,000, €2,500 voire €3,000 la journée ». La navette aérienne, malgré un coût d’environ 670 € la place, soit plus de 5 000 € aller-retour, permettra à l’établissement de faire des économies en limitant le recours à « ces mercenaires »soutient l’édile.

The ARS sued Chan for a medical-economic evaluation « pour s’assurer d’un return to funding (…) in a context of finance contraintes pour le heart hospitalier ».

A « pansement sur une jambe de bois »

All of the world ne partage pas l’enthousiasme du maire. “C’est un pansement sur une jambe de bois”, Regrette additionally David Boucher, infirmier et présentant de la CFDT à l’hôpital de Nevers, qui réclame « des options de lengthy terme ». « Ces docteurs qui font des allers-retours, meme en avion, c’est impracticable humainement. Il ne peut pas y avoir de cohesion d’équipe, de suivi de qualité des sufferers », regrette-t-il.

Le syndicaliste dénonce également l’empreinte carbone de ces vols, « an ecological non-sens ». “Quand on fait déplacer, individuellement, 40 sufferers à Dijon pour des consultations, l’impression carbone est également non negligeable”, Rétorque Perrine Goulet, deputée MoDem de la Nièvre, who salutes the efforts of the Maire de Nevers for «inverser une tendance longue de baisse d’attractivité du territoire».

« le CO2 est très à la mode, mais la priorité, c’est l’accès aux soins », Assume le maire Denis Thuriot. Lui compte d’ailleurs plus largement sur l’avion pour dynamiser le Nivernais. « On graduation par des médecins, mais pourquoi pas des entreprises, des collectivités », Projette celui qui anticipa déjà la création d’une liaison avec Lourdes, ville jumelée avec Nevers.

——-

Pres d’un Français sur trois vit dans un desert médical

30.2% of the French inhabitants lives in a medical desertbased mostly on a March 2022 Senate report.

11% from 17 years previous and over not passing medical therapy et 1.6 million folks renoncent chaque année à des soins.

Les délais d’attente avant un rendez-vous s’allongent (jusqu’à six mois pour une session d’ophtalmologie).

The title of generalists to recoil of 1% for an between 2017 and 2021 and can proceed to say no till 2024 if no measure in prize. The medical density is not going to return to the present degree in 2033, based on the report.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *