Skip to content

Santé: faute d’accord, les syndicats de médecins libéraux claquent la porte à l’Assurance maladie

Les docteurs sont remontés à bloc. The six unions representing libertarian medical doctors (CSMF, MG France, Avenir Spé, UFML, FMF and SML) introduced at this time, on January 19, to droop the negotiation with the Assurance maladie of the medical conference. Celle-ci doit fixer les tarifs des médecins libéraux et leurs objectifs en matière d’accès aux soins et de santé publique pour les cinq prochaines années. Si les pourparlers, débutés en novembre, sont censés aboutir d’ici fin fevrier, les deux camps peinent à s’accorder sur plusieurs factors.

D’abord, ils pointent les faibles margins de manoeuvre de la Caisse nationale de l’Assurance maladie (Cnam) à trigger d’un finances de la Sécu qui ne donne pas, selon les syndicats, les moyens nécessaires pour revaloriser les tarifs des consultations as ils l’exigent. “C’est la faute au gouvernement qui nous colle un Ondam (Objectif nationwide de dépenses d’assurance maladie) à 2.9%, properly en dessous de l’inflation”, plague Jérôme Marty, président de l’Union française pour une free drugs (UFML). Sure unions attend a rise within the charge for the essential session, as a result of it’s valued within the case of complicated session with a affected person age or souffrant from a maladie chronique. Et même lorsque le docteur devient le médecin treatant d’un nouveau affected person.

ALSO LIRE

Santé : les députés valident l’accès direct aux infirmiers, kinés et orthophonistes

Extra unions additionally regrettent that leurs tractations avec la Cnam “sont mises sous tutelle de plusieurs textes législatifs”. La proposition de loi de la députée Stéphanie Rist “a jeté de l’huile sur le feu”, soupire Sophie Bauer, présidente du Syndicat des médecins libéraux (SML). Ce texte, adopté à l’unanimité en première lecture par les députés de l’Assemblée nationale ouvre l’accès sans prescription médicale à sure infirmiers en pratique avancée, masseurs-kinésithérapeutes et orthophonists. It is going to be examined by the Senat on February 14.

Poursuite des mouvements de grève

Or title of medical doctors craignent de perdre leur standing of “pivot” or chef d’orchestre dans le parcours de soins des sufferers. “Le Parlement vote ce texte sans no concertation avec les médecins libéraux”, regrette Luc Duquesnel, à la tête of the part généralistes of the Confédération des syndicats médicalaux français (CSMF). “Il n’est pas query de permettre un accès direct aux IPA, ni de leur octroyer la primo-prescription, s’insurges Sophie Bauer. C’est un métier qu’il n’était pas nécessaire de créer”. “On ne peut pas leur permettre de prescrire des medicaments au bout de 6 mois de stage à l’exercice médical alors qu’un étudiante en médecine est autorisé à prescrire au bout de 7 ans et demi!”, renchérit Jérôme Marty.

ALSO LIRE

Pourquoi l’accès direct aux infirmiers, kinés et orthophonistes risque de faire pschitt

For abseiling, the diploma d’infirmier en pratique avancée corresponds to a formation d’une durée de deux ans, d’un niveau grasp. Le program de formation prévoit deux mois de stage en première année et quatre mois de stage en deuxième année.

Redoutant “la fin du paritarisme”, les syndicats de médecins “demand that the negotiation just isn’t fasse pas sous contrainte” and réclament “un sign favorativo et fort du gouvernement” pour reprodre les discussions. Or, d’autres propositions de loi déposées depuis l’été dernier, aussi bien au Palais Bourbon qu’au Palais du Luxembourg, qui visent à rajouter des contraintes aux docteurs en matière de liberté d’set up, seront prochainement examinées par les parlementaires. “Des conseillers santé à Matignon et à l’Elysée nous ont pourtant dit qu’ils pensent que ces textes vont aggraver l’accès aux soins”, souffle Luc Duquesnel.

ALSO LIRE

Pénurie des médicaments: faut-il augmenter les prix pour garantir des shares suffisants?

In consequence, many unions appealed to poursuivre or (re)launch the grève de la permanence des soins ambulatoires in guise of protest towards the politique menée par le gouvernement. If the adherents of the UFML ont déjà cessé de prendre en cost les petites urgencies adressées par la régulation médicale, ceux du SML comptent à nouveau ranger leur shirt et leur stethoscope in dehors des horaires d’ouverture de leurs cupboards. The CSMF a quant à elle appealée ses membres à rejoindre cette grève “pour une durée illimitée” dès lundi 23 janvier. Contactée, l’Assurance maladie n’a pas souhaité réagir dans l’immédiat.

Et si vous avez raté nos derniers articles relatifs à la crise du sistème de santé, retrouvez les ici :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *