Skip to content

The invention of anticancer chemical substances renders the cap tailored to trendy medication

Les secrets and techniques de l’évolution qui permettent à l’herbe médicinale connue sous le nom de scutellaire barbelée de produire des composés anticancéreux ont été dévoilés par une collaboration de chercheurs britanniques et chinois.

The CEPAMS collaboration used DNA sequencing know-how to assemble the genetic sequence of the cranium (skullcap barbata) connu en chine sous le nom de banzhilian.

Cela a donné aux chercheurs les informations génétiques – une histoire microevolutive – nécessaires pour identifier remark la plante produit le composé scutebarbatine A, qui agit contra une gamme de cellules cáncéreuses.

Le professor Cathie Martin, chef de groupe au John Innes Heart, et l’un des auteurs de l’étude, declaré: «We found that the first metabolism of an exercise in opposition to cancerous cells however not in opposition to noncancer cells, That is notably necessary for an anticancer metabolite. . Maintenant, we cherchons à développer des méthodes de synthèse pour produire benefit de composé de lead. »

En médecine traditionnelle chinoise (MTC), pour isoler la chimie médicinale de la plante, l’herbe est bouillie dans l’eau pendant deux heures et l’extrait est séché pour produire une poudre et pris sous forme de décoction (liquid focus). Maintainer, avec la connaissance de la gènes qui constituent la voie biochimique à l’origine de l’activité anticancéreuse de l’herbe, les chercheurs sont sur le level de pouvoir synthesiser de más grandes quantités de composés más rapidement et de manière sturdy en utilisant a lodge that leaves it.

The search revealed within the evaluate Molecule Plant It’s directed by CEPAMS, a partnership between the John Innes Heart and the Académie chinoise des sciences et soutenu by the Royal Society.

“Il s’agit d’une collaboration fantastique sur le développement de pistes medicaléuses interéssantes à partir de ressources naturalles et montre la valeur pratique de se concentrer sur la microevolution d’une espèce”, a declaré le professeur Martin.

The Skullcap style is used after centuries in Chinese language traditionnelle medication for the therapy of various medical situations. Des travaux cliniques ont montré que les préparations à base de skullcap barbata pendant la chimiothérapie can cut back the danger of metastatic tumors.

The chef of the CEPAMS group primarily based in Shanghai, Dr. Evangelos Tatsis, declared: «Les produits naturels on long-term été les principaux composés pour la découverte de nouveaux médicaments. En suivant la piste des plantes chinoises traditionnelles, nous pouvons developper de nouveaux medicaments anticancéreux et cette recherche marque une étape décisive. Essential stage on this course. »

Les médecinelles traditionnelles à base de plantes ont longtemps été utilisées pour fournir des pistes pour la descuverte de nouveaux medicaments, et des produits naturels végétaux como la vinblastine et le taxol sont utilisés en clinique comme medicaments anticancéreux.

TCM is likely one of the greatest systemes catalogued with empirical data on the therapeutic properties of plant-based cures.

Les médicaments anticancéreux issus de la médecine traditionnelle chinoise ont une efficacité supérieure à celle des médicaments synthétiques chimiques et ont moins d’effets secondaires toxiques. Les génomes des capottes médicinales révèlent les origines polyphylétiques de la biosynthèse des diterpènes de clérodane dans la familia des Laminiaceae, est publié dans Molecule plant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *