Skip to content

two docs representing the service… at 71 years

A 71 ans, ils replongent: deux médecins ont décidé de reprendre leur activité à Nérondes (à l’Est de Bourges) puisqu’une bonne partie de leur patientèle ne pouvait plus se soigner, faute de médecin. Le docteur Derimay works at a peu moins of fifty%, et son frère (et ami), le docteur Duplat officiera huit jours par mois. All two are salaried by the regional council Et disposeront d’un secretariat (pris également en cost par la Région) qui les déchargera de tout le suivi administratif. Ils sont désormais three médecins à exercer de cette façon salariée, dans le Cher ( et deux dans l’Indre). Trente-huit au complete within the Centre-Val de Loire area.

The physician Duplat (à gauche), the physician Léger (who ought to arrive in September) and the physician Derimay
© Radio France

michel benoit

La retraite du docteur Derimay n’aura duré qu’un an (et encore il a continué de suivre les résidants de la maison de retraite voisine de la maison de santé pluridisciplinary). The 71-year-old physician sits down in entrance of the cessor son liberate exercise :” Mes sufferers ont trouvé pour certains des médecins aux alentours, mais pour beaucoup, malheureusement, cela n’a pas été le cas. C’était quan même difficile à vivre pour moi when j’ai arrêté mon activité liberate him.”
Sure sufferers on carrément arrêté leur traitementfaute de médecin: Docteur Duplat who reprimands the additionally du service à 71 ans (après deux ans de retraite) is effaré of the scenario: ” I’m stupefied after I see the sufferers who haven’t seen the physician after three lengthy intervals of time and who’ve deserted the remedy, faute de prescription. Des diabéticos notamment qui ne sont plus suivis depuis six mois ou un an. Certains monetary eux-mêmes leurs médicaments puisqu’ils ne peuvent plus se faire rembourser ! On n’a pas repris pour l’argent évidemment et on espère que des jeunes viendront nous replacer. On ne va pas venir travailler en déambulateur quand-même! “

Thierry Porikian, President of the Commune of Communes of the Pays de Nérondes
© Radio France

michel benoit

Et la scenario pourrait continuer de se dégrader durant dix ans encoreprévoit François Bonneau, président of the Centre-Val de Loire area: ” J’ai obtained from Jean Casteix l’ouverture d’une faculté de médecine à Orléans. Les primers étudiants sont entrés en septembre, mais ils ne sortiront que dans dix ans. D’ici là, l’état de santé des personnes les más fragiles, risque de se dégrader dans la région, faute de soins suffisants. C’est pour cela qu’on doit imaginer et mettre en place des prizes en cost alternate options. On funds for instance the formation of quarante infirmières en pratique avancée; des professionnelles qui permettent aux médecins de se recentrer sur leur coeur de métier. “

François Bonneau, président of the Centre-Val de Loire regional council, a coupé symbolically le ruban tricolore
© Radio France

michel benoit

Quant au président de la communauté de communes du Pays de Nérondes, il espère que la reprise du travail de ces deux médecins aura an impact of coaching : Thierry Porikian : ” L’arrivée de ces deux médecins, certes âgés, induit l’arrivée prochaine, d’une jeune médecin, une jeune femme qui devrait pouvoir commencer à exercer vers le mois de septembre. The maison de santé pluridisciplinary de Nérondes pourra également Accueillir des internes Puisque ces médecins pourront en être les tuteurs et nous avons d’ailleurs prévu un studio dans les locaux pour loger cet étudiant en formation. Nous avions eu une touche avec un médecin espagnol mais les choses n’ont malheureusement pas abouti. “
Des internes qui seront dans l’obligación à l’avenir de réaliser des phases dans les deserts medicaux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *