Skip to content

Vivre dans une maison non-chauffée: quelles séquences sur notre santé?

« Dix degresc’est la température moyenne à laquelle les Européens vivront cet hiver s’ils n’ont pas les moyens de chauffer leur maison », signifies auprès de la BBC Damian Bailey, professor of physiology on the Université de Galles du Sud. Et au-delà de l’inconfort, vivre dans une maison non chauffée n’est pas sans risque sanitary pour ses occupants.

When the temperatures are low, it’ll have an effect on the functioning of our organism. Et cella des penalties of notre santétant à courtroom qu’à lengthy terme.

« The chilly is extra lethal than the chaleur. Le nombre de décès causés par les vagues de froid est extra elevated than celui des vagues de chaleur. Il est donc primordial de reconnaître les risks qui y sont liés », insists Professor Bailey.

1. Des impacts sur la santé

Les conséquences d’une maison froide ne sont pas anodines, et peuvent même dans certains cas être mortelles. Lorsque le mercure baisse, nos vaisseaux sanguins se rétrécissent légèrement tandis that notre sang s’épaissit. Cela will increase blood stress, crosses the circulation and causes coagulation. Autant de facteurs qui peuvent mener à une cardiac disaster or to a HCV.

2. Baisse des facultés mentales

Vous l’avez peut-être constaté si vous (télé) travaillez dans le froid: ce dernier impacte non seulement notre physique, mais aussi nos facultés mentales.

Because the temperatures drop, there’s a fixed lower within the flux sanguin within the beer. « Le cerveau reçoit moins de sang, donc moins d’oxygène et moins de glucose (sucre), ce qui a un impression négatif sur la gymnastique intellectuelle », specify Professor Bailey, à la tête du laboratoire de recherche neuro-vascular. Consequence : l’humain mettra time plus pour effectuer la même tâche intellectuelle dans une pièce froide quan dans une pièce chauffée.

3. Notre bien-être psychological affected

Vivre une habitación qui no est pas suffisammente chauffée peut aussi influencer notre psychological. Des températures intérieures trop basses peuvent « double the likelihood of souffrir de psychological stress grave », démontrait une étude printed in October dans Science Direct. Ne pas pouvoir se chauffer accurately, notamment pour des raisons financières, also can enhance the taux de stress.

4. Les liens sociaux en peril

Cette même étude mettait en évidence le fait que le froid impacta aussi la vie sociale. « Les personnes qui ne peuvent pas chauffer leur maison adoptent souvent des mécanismes qui restrict social contacts. For instance, en n’invitant pas d’amis à la maison, ou en allant se coucher tôt pour être au chaud », point out l’étude. À terme, ces mécanismes jouent sur le bien-être de ces personnes et peuvent les deprive de certaines opportunités.

5. Des publics plus vulnerables

Lastly, we have no idea that individuals affected by most cancers, arthritis, sure handicaps or continual ache victims are notably delicate to chilly.

Par ailleurs, les températures basses diminuent notre power mais aussi notre dextérité (puisque ce sont les extremités, como les doigts et les orteils, qui sont en primer impactés). À cela peut s’ajouter une réduction de notre mobilité en raison des couches that l’on superpose pour essayer de se tenir chaud. Ces éléments augmentent donc le risque de chutes ou de blessuresen particulier chez les personnes plus âgées.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *